Actualités et vie de l’École

 Actualités et vie de l'École
Actualités et vie de l’École

Geosciences-Rennes is organized into 3 research teams, 7 technical workshops and one administrative services team.

Teams are mainly thematic teams, except for Geophysics. They are (1) the place of everyday life (integration of non-permanent staff: Ph.D. students, ATER, postdoctoral fellows,..), (2) the place for scientific discussions, (3) the place for financial management and (4) the place where thesis topics and possible recruitments can be suggested (permanent staff, guests,..). Each team includes one organizer whose task is to implement the above-mentioned actions
. Technical workshops (see section Technical workshops)

Technical workshops were created by the last management team. In view of their efficiency, we have applied this organization form to all technical structures of Geosciences.
They are (1) the place for work organization, (2) the place for everyday management of equipment and staff, (3) the place for training and for transferring technical knowledge to students, (4) the place where new needs in equipment and staff are identified and (5) the privileged place of dialogue between technical staff and researchers. Each workshop is headed by a researcher, with an orientation council. Most members of the technical staff work in workshops.

 The administrative structure

(see section Administrative services)

Increasing administrative tasks (change from UPR to UMR, Doctoral schools…) led us to re-organize the management of the unit. The management is centralized in the general secretariat of the unit (one secretary general, C. Dalibard-Raout and one deputy secretary-general, M.H. Fichet) that coordinates the task of the five administrators (including 2 CPA) at team and workshop levels. The documentation / communication service, because of the specificity of the subscription system, is directly self-managed by the secretary general. The five administrators share various tasks between them (conference organization, photograph store, Memorandum and Technical documents of Geosciences-Rennes, Teaching..).

J.P. Caudal, a CNRS Engineer, is responsible for the Health and Safety tasks. Reprography and mail sorting and delivering are the responsibility of A. Lefèvre, a member of the technical staff depending directly on the headshipPar Pierre Morel, directeur scientifique, Office des Sciences de la Terre, NASA, Washington

Après quelques rappels sur la physique du climat et le problème des changements climatiques, nous aborderons les questions suivantes. Impact des activités humaines sur l’environnement global. Développement à tout prix ou non? Cout économique des déprédations écologiques. L’humanité a-t-elle le droitd’imposer ses changements? Où est l’intérêt à long terme? Rôle des Scientifiques dans la Société. La tour d’ivoire? Prométhée et l’invention du feu…? Cassandre et le loup…? Prendre un rôle actif dans les processus de décision. Le mercredi 27 mai 1998 à 13h15 en salle Dussane : Mai 68 : entre rêve et réalité… à Pékin

Tragi-comédie autobiographique de Xing Xing Cheng, étudiante à Pékin en mai 1968 Je crois que le public s’amusera et s’instruira en découvrant l’extraordinaire histoire que lui raconte Xing Xing Cheng, qu’elle revit devant lui!» Philippe Caubère Le mercredi 8 avril 1998 à 13h15 en salle Dussane : L’âge d’or du structuralisme et l’épopée de Bourbaki par Pierre Cartier ( DMI – ENS et IHES)

Le structuralisme a dominé la vie intellectuelle dans les années 50 et 60, de la linguistique aux mathématiques. Nous expliquerons comment le structuralisme s’est constitué en philosophie et pratique des mathématiques. Le grand traité du groupe Bourbaki avait l’ambition de couvrir tout le champ mathématique et de proposer un modèle. Son style a été très imité, il est devenu une nouvelle norme. Mais le cycle continue, et les révolutions scientifiques font suite aux périodes de science normalisée. Quelle sera la mathématique du 21ième siècle?
Le mardi 17 mars 1998 à 13h30 en salle Dussane :

Sexualité, morale et politique aux États-Unis : Les sciences sociales devant l’actualité. Éric Fassin, Département des Sciences Sociales, ENS L’actualité appartient-elle aux seuls journalistes? Ou bien les sciences sociales, en inscrivant cette actualité dans des histoires, contribuent-elles à son intelligibilité ?

On propose d’éclairer les scandales sexuels autour du président américain à la lumière de trois séquences historiques. La première retrace l’évolution des rapports de force entre medias et politique depuis Watergate. La deuxième analyse la politisation des questions sexuelles aux États-Unis depuis les années 1980. Enfin, la troisième, plus aventureuse, suggère de lire les récits de l’intimité amoureuse dans les logiques des érotiques modernes aux Etats-Unis.

Sur les différends sexuels américains, Eric Fassin a publié des articles dans Critique, Esprit, Enquête, etc. Sur d’autres polémiques, autour du politiquement correct, du multiculturalisme et des races, il a également écrit dans Annales, Vingtième Siécle, Hérodote, Le Débat, etc. D’autres publications s’adressent directement à des publics anglophones (dans la London Review of Books, French Historical Studies, French Politics and Society, etc.). Le lundi 9 février 1998 à 13h15 en salle Dussane :

Les Nations Unies abordent leur deuxième demi-siècle par Stéphane Hessel, Ambassadeur de France auprès des Nations Unies

Il est trop facile de se gausser des déboires d’une organisation vieille de cinquante ans, face à un monde où les conflits sanglants persistent, où les écarts de revenus se creusent, où les droits de l’homme sont violés hardiment. A qui la faute ? Quelles réformes sont souhaitables, lesquelles sont possibles, pour que les nations Unies deviennent l’instrument dont les peuples ont besoin pour affronter les défis du siècle qui va commencer?

Stéphane Hessel, né en 1917, promo 37 L, membre du Secrétariat des Nations Unies de 1946 à 1950, administrateur adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement de 1970 à 1972, chef de la délégation française aux réunions des Nations Unies sur les droits de l’homme de 1989 à 1993, membre du groupe de travail indépendant sur l’avenir des Nations Unies (1993-1995).

L’unité de Paléontologie Animale et Humaine de l’Université de Liège a orienté ses recherches scientifiques sur les coraux paléozoïques et sur certains aspects de la géologie des terrains anciens. Elle a également comme mission d’assurer la conservation des collections de fossiles animaux et humains de l’U.Lg.

D’autre part, elle est chargée par la Région Wallonne de la gestion administrative de la cartographie géologique et de la réalisation de certaines cartes géologiques, ainsi que de divers travaux. Elle réalise également pour les industriels du secteur carrier de nombreuses prospections de gisements et expertises de carrières, tant en Belgique qu’à l’étranger (Angleterre, Bolivie, Canada, Chine, Egypte, Espagne, Etat-Unis, France, Honduras, Indonésie, Italie, Malaisie, Maroc, Mexique, Portugal, Pologne, Slovaquie, Turquie).

Cette ouverture vers l’extérieur a conduit à la fondation du laboratoire d’analyses litho- et zoostratigraphiques, antenne dont le rôle est de réaliser des travaux de recherche appliquée et d’expertise.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *